in

Une patate (bien) douce découverte dans les Hauts de l’île

De grandes quantités de fruits et légumes tropicaux ou tempérés sont produites à La Réunion, sans mentionner le chouchou en cœur découvert au Telelave, ou encore ce jacque à un faux aire de pachyderme.  Le manioc, le taro, la patate douce, l’igname, etc. sont considérés comme des aliments de substitutions aux aliments de base que constituent le riz et le maïs.

Récemment, une belle découverte dans les Hauts de l’île de La Réunion, une patate vraiment douce aux formes équivoques.

La patate se cultive un peu partout et sa présence est régulière sur le marché de la région. C’est l’une des gourmandises préférées des Réunionnais à la fois doux et savoureux.

Riche en amidon et donne une texture légèrement farineuse suivant le monde de cuisson choisi. Avec une saveur particulière et sucrée, la patate douce, si l’on le peut de définir ainsi, est un aliment mi-légume, mi-féculent à découvrir de toute urgence.

De très nombreuses variétés se trouvent dans l’île, différentes par les caractères de leurs familles ou de leurs tubercules, mais aussi par leur productivité. Parfois la nature produit des choses merveilleuses.

What do you think of this post?
  • Super (0)
  • Nul (0)
  • Totoche (0)
  • LOL (0)
  • Nèrvé (0)

JP Junior

Contenu proposé par Ando R

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les dragsters sur la « piste » rouge de Pierrefonds

Elle observe une tortue verte sur le rivage de L’Étang-Salé