in

Un jeune militaire réunionnais poignardé en Métropole, son corps sera rapatrié sur l’île

Week end dernier, dans la nuit du vendredi à samedi, Erwan Dallery, un jeune réunionnais âgé de 19 ans, a été abattu mortellement à coup de couteau dans la ville d’Angers, après s’être interposé dans une bagarre qui éclatait entre son ami et un jeune homme d’une vingtaine d’années. Touché dans l’abdomen, il a succombé à ses blessures arrivant quelques minutes à l’hôpital, malgré l’intervention à temps des secours.

Il a quitté l’île pour rejoindre la caserne de Martignas sur Jalle au mois de juin de l’année dernière et était parachutiste dans une caserne militaire située à Bordeaux.

Le rapatriement du corps sera quand même pris en charge par l’armée

Le rapatriement du corps du jeune Erwan a été remis en question par l’armée vu que la cause du décès n’était pas liée à ses fonctions en tant que militaire mais s’est produit en tant que civil car au moment des faits, il était en permission.

Avant que cette dernière ait confirmée la prise en charge du rapatriement dans l’île « nous venons d’avoir le capitaine du régiment. Erwan avait bien coché ‘rapatriement’ au niveau de son contrat d’assurance et mutuelle. Le rapatriement sera donc pris en charge par l’armée »; parallèlement à cela, une chaîne de solidarité a été lancée dans l’île par le biais de l’association Petit cœur, dirigée par Aurélien Centon, afin de faire connaitre l’histoire tragique de ce jeune combattant et de trouver une solution.

L’enquête est en cours

Depuis cette tragédie, l’enquête a été ouverte, elle est dirigée par le procureur de Laval et confiée à la Police Judiciaire d’Angers. Cinq personnes sont à présent placées en garde à vue dont l’agresseur en question, et son ami qu’il a protégé a été aussi entendu par les enquêteurs et puis ensuite relâché après avoir donné les détails du drame. Les circonstances et les faits restent flous, et les enquêteurs sont en train de retracer les pistes lors de cette soirée.

Le corps a été autopsié lundi et la famille est en attente de l’aval du procureur pour entamer les démarches à suivre sur le rapatriement du corps de Erwan dans l’île.

JP Junior

Contenu posté par Miranaraz

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le créole, un jolie « patois »

Pékin : 3 cygnes noirs infectés par le virus H5N8 de la grippe aviaire