in

Patrice Nirlo est responsable de ses actes et il en a honte

Le deuxième jour procès aux Assises de l’ex-caporal chef Patrice Nirlo jugé pour le déclenchement de cinq incendies majeurs dont ceux du Maïdo de 2010 et 2011. La journée de jeudi a permis d’en savoir plus sur le profil psychologique du présumé « pompier pyromane ». L’expert psychiatre, docteur Masson, n’a pas épargné l’ancien soldat du feu. Il estime qu’il est « responsable de ses actes ». Le fait d’avoir déclenché les incendies a été, pour lui, une manière d’assouvir son égo. L’ex-caporal chef Patrice Nirlo est défini comme étant « narcissique », tout en étant fasciné par le feu. L’homme a reconnu les faits qui lui sont reprochés.

Les témoins ont énuméré les dégâts qu’il a infligés à la forêt de Maïdo durant la matinée du procès. Les témoignages de différents agents, administratifs et cadres de l’ONF (Office National des Forêts) ont mis en exergue les répercussions de ces feux de forêt sur le parc national. Olivier James, directeur régional de l’ONF, a notamment déploré les dégâts infligés aux tamariniers réunionnais.

Ainsi, il a appris que sur les 2000 hectares de tamarins que comptait La Réunion, 1 500 se trouvaient au Maïdo. 400 hectares sont partis en fumée pendant les incendies. Patrice Nirlo a multiplié les excuses aux Assises. Il a surtout avoué qu’il aimerait de nouveau « chérir la nature ».

Posteur Junior

Contenu posté par Miss Sentinelle

Cliquez sur les Htags de cet article

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Un commentaire

Ajouter une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Joël Pèlerin, une censure incompréhensible

Les lecteurs : la planche de salut du JIR ?