in

Les crimes passionnels se généralisent à La Réunion

L’année 2016 aura enregistré des séries de meurtres dont 5 liées à des crimes passionnelles. Une situation qui semble malheureusement se généraliser à La Réunion et dont les victimes sont des femmes divorcées de leur conjoint. Attaques au couteau, coups et blessures entraînant la mort, homicide par arme à feu… le constat est alarmant et sans limite d’âge ni de classe sociale. Si les autorités peinent à endiguer ces violences conjugales, les actes de violences continuent de se multiplier comme celle survenue à Sainte-Marie en janvier dernier sur le parking de Jumbo Score où un homme a tué son ex-compagne en l’égorgeant.

 

Ou encore ce kickboxeur qui aurait passé sa rage en assénant plus de cent coups à son ex-compagne avant de la poignarder. Des familles détruites, des enfants sans parents, l’année 2016 sera-t-elle une année noire ? Des faits classés « faits divers » qui devraient pourtant nous amener à nous interroger sur le devenir de la société réunionnaise.

What do you think of this post?
  • Nèrvé (1)
  • Super (0)
  • Nul (0)
  • Totoche (0)
  • LOL (0)
JP Junior

Contenu proposé par Aurélie Phileas

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Un commentaire

Ajouter une réponse
  1. C’est un sujet très important et qui gagne à être traité !
    A mon sens, le gros problème est dans le traitement de l’image de la femme dans la société locale. Nous devrions cesser d’exposer les femmes comme objets sexuels pour tout et n’importe quoi: salon de l’auto, publicités à la TV ou sur panneaux, les élections de miss…Toutes ces expositions de la femme comme un objet beau à regarder, comme une récompense pour les hommes ne sont pas anodines et ne peuvent que nuire à leur situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Maurice et Seychelles : ces voisins embarrassants fiscalement

Elle se fait courser en sortant de la salle de sport à Sainte-Marie