in

Disparition de Bruny Payet : l’hommage du maire du Port

Photo : Philippe Naillet

Un homme qui a fait « progresser le dialogue avec le patronat et les services de l’État, à une époque où celui-ci était à ses balbutiements à La Réunion ». C’est en ces termes que Olivier Hoarau rend hommage à Bruny Payet, résistant au sein des Forces Françaises Libres, Secrétaire Général de la CGTR pendant des décennies et membre influent du Comité Central du PCR. « Bruny a marqué la vie syndicale et politique de La Réunion », soutient le Premier magistrat du Port.

Maitrisant parfaitement la dialectique, Olivier Hoarau  était un homme engagé, doté d’une abnégation et d’une détermination sans nul autre pareil afin de mener les combats les plus durs pour la cause du peuple réunionnais.

Le maire du Port salue également un homme discret. « Bien qu’ayant été un artisan essentiel de notre progrès social, Bruny Payet aura toujours su rester loin du tumulte médiatique. Je garde le souvenir d’un homme à l’esprit d’excellence, plein d’humour et d’élégance. Ceux qui l’ont côtoyé disent de lui combien la loyauté et l’amitié étaient des valeurs indissociables de sa personnalité », explique-t-il.

Un hommage lui sera rendu dans la ville du Port où Bruny Payet a vécu. Tous les drapeaux sont déjà en berne. « Les Réunionnais perdent un frère d’arme, l’un des plus emblématiques de leur émancipation, de leur capacité aujourd’hui à traiter d’égal à égal avec quiconque et de leur fierté d’être acteurs de leur destin », salue  Olivier Hoarau.

What do you think of this post?
  • Super (0)
  • Nul (0)
  • Totoche (0)
  • LOL (0)
  • Nèrvé (0)

JP Junior

Contenu proposé par Aurélie Phileas

« J'écrie, donc je suis... »

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le grand raid annulé, les nouvelles mesures annoncées

40 milliers d’enfants toujours en activité dans les mines de cobalt