in

Des solutions concrètes pour booster l’emploi à La Réunion

Afin de trouver des solutions à la crise à laquelle La Réunion fait actuellement face à cause du mouvement des Gilets Jaunes, certaines mesures relatives à l’emploi ont été suggérées. Selon les informations recueillies, les PEC sont en grande partie non marchands. Même s’ils augmentent, cela ne va sans doute pas inciter les entreprises à recruter. Quoi qu’il en soit, sachant que la rencontre entre les manifestants et la ministre des outre-mer, Annick Girardin, a été assez tendue et qu’aucune décision n’a été officiellement prise, les propositions concernant l’emploi viennent de toute part. Et voici certaines d’entre elles.

 

— Les suggestions concernent notamment la durée légale d’une AFPR. Celle-ci devrait être augmentée à 600 h, si elle est de 400 h. Aujourd’hui, durant ces 400 h, une entreprise perçoit entre 5 à 8 euros par heure, tandis que le demandeur d’emploi bénéficie d’une indemnisation auprès de Pôle Emploi. Il faudrait par ailleurs accroître la durée de l’embauche obligatoire à la suite de l’AFPR de 18 mois, si elle est présentement de 12 mois.

 

— D’autre part, la situation de l’octroi de mer doit être clarifiée et une part de cette taxe doit être octroyée aux mairies pour que celles-ci puissent cofinancer les permis ainsi que toute autre formation.

Une prime exceptionnelle d’un montant de 150 euros devrait être attribuée aux demandeurs d’emploi qui acceptent de travailler à plus de 25 km de leur habitation. Cela sera probablement moins onéreux que le financement des Assedic durant une année.

 

— Des aides devraient également être offertes aux entreprises qui passent par les MRS pour engager de nouveaux employés. Aussi, un minimum d’ACI par commune devrait être établi avec l’obligation d’organiser un « jobdating » suivi d’une préparation pour les entretiens. En même temps, les employés des services de l’emploi et de l’économie solidaire des mairies devraient être généralisé sur toute l’île avec plus de moyens d’action. 

 

— Les propositions ne s’arrêtent pas à tout cela. Trois cars gratuits devraient être dédiés aux salariés, dont un effectuerait une desserte de Saint-Pierre à Saint-Denis, un autre de Saint-Pierre au Port et le troisième de Saint-Pierre à Saint-Paul. Un parking devrait en outre être implanté proche du point de départ des bus à Saint-Pierre.

 

— La prime de Contrat de Sécurisation professionnelle devrait être généralisée tandis que la création d’activité devrait être encouragée, entre autres par le changement de la formule de L’ARCE. À ce jour, l’ARCE équivaut à 45 % de la somme totale d’ARE payée à deux reprises. L’ARE devrait être attribué dans son intégralité au porteur de projet. Pour finir, la situation de l’intérim devrait changer.

What do you think of this post?
  • Super (1)
  • LOL (1)
  • Nèrvé (1)
  • Nul (0)
  • Totoche (0)

JP Junior

Contenu proposé par Gégé

« C'est pas au vieux singe qu'on apprend à construire des limaces. »

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Brocante sur le front de mer de Saint-Paul ce dimanche 9 décembre 2018

Le coût de l’essence dans les pays de l’Océan indien