in

Les « zâmes » non ramassées

Crédit photo : Fozylet

Beaucoup de morts sont condamnés à errer dans un monde proche de celui des vivants car ils sont « mal morts ». En des termes plus clairs, ces personnes sont décédées de façons non naturelles (suicide, accident, assassinat, envoûtement, etc.). 

Les créoles croient qu’elles vont constituer la multitude d’âmes errantes, d’âmes délaissées ou d’âmes non ramassées. Ces personnes « mal mortes » ne peuvent pas connaitre la paix éternelle. Les recherches d’Andoche J, de  Brandibas J. et de Nicaise S. mettent en relief que ces âmes ou entités  movézam servent à des sorciers pour hanter, posséder un vivant. 

Ces Zâmes non ramassées marquent le non-départ du mort de la terre. Dieu ne les ont pas encore accueillies, pour différentes raisons ces âmes ne pourraient jamais être accueillies dans un monde meilleur. Ainsi les movézam sont condamnées à errer et à devenir des entités malfaisantes. Les vivants sont parfois en cause aussi. Nicaise S. se pose la question : « qui du mort ou du vivant retient l’autre ? »

JP Junior

Contenu posté par ZombieboK

« La véritable vision est la capacité à voir l'invisible... »

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PlayStation 5 : les Twittos parodient le design de la nouvelle console de Sony

Allocution du 14 juin 2020 : ce que Emmanuel Macron a annoncé aux Français