in

Covid-19 : le pic ne sera atteint qu’au mois de décembre, le grand raid menacé

La réunion de ce mardi 8 septembre 2020 au Palais de la Source s’est éternisée. La Réunion est en effet dans une situation critique.  Comme chaque semaine, le préfet, les maires, les présidents de Région et de Département ont rendez-vous ce mardi afin de faire le point sur l’évolution de la situation sanitaire. Dimanche dernier, La Réunion basculait en zone rouge « de circulation active » du Covid-19, ce qui pourrait impliquer de nouvelles mesures pour faire face à la crise sanitaire. L’arbitrage a donc dû se faire durant la réunion. Tous les maires ou leurs représentants étaient présents. « L’objet de cette réunion est d’arriver à une coordination », a expliqué le président du conseil départemental, Cyrille Melchior.

A l’issue du long marathon de quatre heures, le réalisme était de mise. Vanessa Miranville, maire de La Possession, a déclaré que « même s’il a fallu monter un peu le ton, nous avons obtenu qu’une modélisation de la situation sanitaire se fasse. Des mesures devraient être annoncées par le préfet. J’espère que nous trouverons une voix commune ». Justement, après avoir expliqué que le pic de l’épidémie sera prévu pour le mois de décembre à La Réunion, Jacques Billant, le préfet de La Réunion, a dévoilé les contours des mesures qui seront en vigueur.

L’obligation du port du masque est prolongée jusqu’à la fin du mois de septembre et le zonage amplifié, même si aucune précision n’a été avancée sur ce point. Les bars et les restaurants peuvent pour le moment souffler car aucune mesure de fermeture n’a encore été décrétée, même si la situation pourrait changer. « Certaines aires de pique-nique pourraient être fermées si besoin est », a averti Jacques Brillant. En ce qui concerne la vente d’alcool à emporter, rien n’a encore été décidé. « Je prendrai des décisions comme je l’ai déjà fait », indique-t-il. D’autres mesures sont en réflexion par exemple la fermeture à des horaires anticipés pour les bars et restaurants.

Le sujet de la tenue du Grand raid était sur toutes les lèvres. Ainsi, l’on avance lentement mais surement vers l’annulation de celui-ci. Vanessa Miranville, par exemple, s’est prononcée comme étant « très réservée concernant l’organisation du Grand Raid ». Une réunion doit se tenir ce jeudi 10 septembre avec le comité d’organisation. Pour éviter les décisions incohérentes, il a été décidé que la concertation avec les parties prenantes allait se poursuivre.

JP Junior

Contenu posté par Miss Sentinelle

A l’affût de l'actualité croustillante dans l'hémisphère Sud ou dans l'hémisphère Nord ! Journaliste participatif depuis 2016 ❤

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Après Huawei et TikTok, la guerre technologique entre les États-Unis et la Chine continue au fond de la mer

Mauriciens bloqué à La Réunion : la date du rapatriement fixée