in

Durant le confinement attention aux arnaques en ligne à La Réunion !

Cette période de confinement est propice aux arnaques. La mécanique est assez simple mais rudement bien rodée, c’est ce qui ressort d’un cas qui nous a été transmis. Il s’agissait d’une transaction concernant une voiture. L’arnaqueur, qui se fait passer pour un vendeur de voiture, a proposé au client, la victime, de réserver le véhicule, une marque allemande, moyennant le paiement d’une première tranche, via un coupon  prépayé Neo Surf. Il faut dire que le prix de vente était très alléchant, 1 000 euros, mais il fallait payer un acompte.

Par la suite, l’aigrefin propose de prendre en photo le coupon en masquant le numéro unique nécessaire à encaisser la somme. Il invite l’acheteur à vérifier que le numéro qu’il ou elle a sur le coupon est bien unique. A partir de là, la ruse est bien ficelée. Avec un faux site très semblable à Neosurf, l’acheteur tombe dans le panneau. En effet, le site arbore la même identité visuelle, le même logo, la même adresse… Le vendeur/arnaqueur en profite pour récupérer la somme. L’escroc a réussi à soutirer 100 euros à la victime.

Un autre procédé est bien connu des « brouteurs » en Afrique : l’achat d’une carte téléphonique pour une rencontre sur Messenger. Le cas qui nous a été rapporté concerne cette arnaque. Le scénario est « pataud » et mélodramatique à souhait : un militaire célibataire en mission en outre-mer, en réalité un arnaqueur, fait mine de chercher une compagnie via Messenger. Une fois les liens tissés entre l’arnaqueur et la victime, l’escroc soutire de l’argent une ou de nombreuses fois des fonds pour, par exemple, soi-disant acheter une carte téléphonique pour que les deux parties puissent discuter. Discussion qui n’arrivera jamais.

Il faut être extrêmement prudent et faire attention aux modes de paiement en ligne. Les arnaques en ligne qui passent généralement par un système de carte prépayées comme PCS, Transcash, Toneo ou Neosurf sont très rapides et il est impossible en cas d’enquête, de remonter jusqu’au destinataire.


Face à la recrudescence de ces arnaques, durant ces périodes difficiles, il faut faire preuve de vigilance et de bon sens. Différents indices doivent vous mettre la puce à l’oreille : une offre trop alléchante, un produit neuf, un don inattendu ou…un prix excessivement bas.

JP Junior

Contenu posté par Miss Sentinelle

A l’affût de l'actualité croustillante dans l'hémisphère Sud ou dans l'hémisphère Nord ! Journaliste participatif depuis 2016 ❤

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Bébé veut ci, bébé veut ça… » : T-Matt semble excédé dans son nouveau clip

A quand des distributeurs de masque de gel hydroalcoolique à La Réunion ?