in

Un cimetière d'esclave a été trouvé à Saint-Paul

Photo : Ville de Saint-Paul

Le littoral de Saint-Paul n’a pas encore fini de dévoiler ses sombres secrets. Une carte du littoral de Saint-Paul, datée de 1806, mentionne l’existence d’un cimetière d’esclaves au lieu-dit la “Grotte des premiers Français”. En 2006, Sudel Fuma, maître de conférences en Histoire contemporaine à l’Université de La Réunion, ainsi que Bernard Rémy et Emmanuel Marcadé du Laboratoire de cartographie appliquée de l’Université de La Réunion avaient donné une série de conférences sur ce lieu de mémoire. A l’époque, Sudel Fuma avait expliqué que « jusqu’en 1848, 50 000 esclaves ont été enterrés ».

Cette zone n’a pas encore levé tous ses mystères. Un cimetière potentiel aurait été trouvé dans le bois de Villèle. La mairie de Saint-Paul a révélé cette information dans une communication. C’est sur le site du Moulin Kader, en contrebas du terrain de golf de Villèle, sur l’ancienne propriété de Madame Desbassins que le cimetière a été découvert. La disposition des pierres autour des sépultures, par exemple ferait écho au Cimetière La Peste au Port et au Cimetière des esclaves et des oubliés à Saint-Paul ».

Judicaël Cillon, président de l’association Zeness kartier St Zil le ho a fait découvrir le site à la maire de Saint-Paul, Huguette Bello, à Suzelle Boucher, adjointe déléguée aux affaires culturelles et conservation du patrimoine culturel matériel et immatériel et à Alexis Poinin Coulin, adjoint de quartier, le lundi 12 octobre dernier. « Au fil des ans, la localisation exacte s’est perdue. J’allais moi-même dans ces bois me promener quand j’étais jeune et pourtant, je ne suis jamais tombé dessus », a-t-il commenté. La ville de Saint-Paul demandera l’autorisation d’entreprendre des fouilles archéologiques dans cette zone.

JP Junior

Contenu posté par Super Payet

« N'est pas influenceur qui veut ! »

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Crise sanitaire : la préfecture renouvelle les mesures prises

La marque réunionnaise Elvijah rend les cosmétiques bio accessibles