in

Rentrée des classes en métropole : les nouveautés de cette année

En métropole, les classes reprennent ce jeudi 1er septembre. Fini les vacances ! Avant d’aborder la nouvelle année scolaire, quelques informations méritent d’être connues. Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Éducation, a détaillé le 29 août, les grandes nouveautés. Parmi les changements figure la réforme du collège qui fixe un plafond de 26 heures par semaine les horaires des élèves. Ainsi, plus de temps pourra être consacré à de l’accompagnement personnalisé, du travail en groupe, ainsi que des enseignements pratiques interdisciplinaires.

Désormais, à partir de la 5e, les élèves pourront apprendre une deuxième langue vivante, si auparavant, il fallait attendre la classe de 4e. On note également la suppression des options « latin » et « grec », ainsi qu’un remaniement sur l’examen du brevet des collèges.

Le plan de promotion du numérique constitue une innovation majeure. En effet, 25 % des collèges auront à leur disposition un ordinateur portable ou une tablette. L’objectif est que dans 3 ans, ce taux puisse monter jusqu’à 100 %. Le LSUN (livret scolaire unique numérique) sera mis en ligne pour les étudiants du CP à la 3e. Toutefois, le livret au format papier reste utilisable.

Concernant la sécurité, 3 exercices de simulation différents seront obligatoires. En outre, dès la classe de maternelle, les élèves pourront bénéficier d’une sensibilisation aux gestes de secours. En dernier lieu, compte tenu des statistiques de créations de postes dans l’enseignement depuis 2012, il y aura assez d’enseignants pour bien s’occuper des jeunes générations.

Posteur Junior

Contenu posté par Joelle M.

Cliquez sur les Htags de cet article

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Journal.re souffle sa première bougie !

Éclipse annulaire du soleil à la Réunion : c’est le Jour J