in

NRVNRV

Madagascar : viols sur mineur, une triste banalité

Tiffanie n’avait que 7 ans. Depuis plusieurs mois, elle était malade. Elle souffrait de maux de tête et de douleurs ventrales chroniques. Elle se plaignait souvent auprès de ses parents. Ces derniers avaient fini par l’emmener voir un guérisseur traditionnel pour essayer de soigner ses maux.

Malgré l’argent dépensé, l’état de la fillette ne s’est guère amélioré. Ce n’est qu’à ce moment que les parents ont décidé de venir vers un centre de santé de base qui les a immédiatement enjoints de rejoindre un centre hospitalier. Car les médecins découvriront l’horreur : la fillette a été violée à de multiples reprises.

Tiffanie sera hospitalisée au sein du service de pédiatrique de l’hôpital Befelatanana, dans la capitale malgache Antananarivo.  Elle passera de nombreux jours entre la vie et la mort. La solidarité s’organisera autour d’elle. Bien qu’ayant lutté de toutes ses forces, Tiffanie finira par mourir, ce lundi 2 novembre, dans la soirée au sein de l’hôpital de Befelatanana. Le présumé violeur est un adolescent de 16 ans qui a été interpellé par la police nationale dans le quartier populaire d’Anosibe.

Le drame vécu par Tiffanie n’est pas un cas isolé. A Madagascar, les viols sur mineur sont d’une réalité courante, tristement banale. Récemment, un jeune garçon de 14 ans a succombé à ses blessures car il a été violé. Presque chaque jour, la presse quotidienne malgache révèle des affaires de viols de fillette ou de garçon de moins de 10 ans.

Mialy Rajoelina, la Première Dame malgache s’est dressée comme étant la championne, l’avocat, le porte-voix pour la promotion de la femme et de la lutte contre la VBG et le mariage des enfants. Des numéros verts ont été mis en place pour signaler le cas d’abus ou de viols sur mineur. Mais le rôle des parents et de l’entourage doit être fortement souligné. Des centres de prise en charge ont été créés mais ils ne sont guère suffisants car le travail à effectuer est au sein de la société. Un député notoirement connu pour ses présumées relations avec des fillettes, avec des responsables locaux de l’éducation nationale, dans la partie Nord de l’île a été élu plusieurs fois sans que cela ne choque, le moins du monde les électeurs.

JP Junior

Contenu posté par Papangue

Tel un Busard de Maillard qui prend son envol pour observer d'en haut ce qui se passe en bas...

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

2 commentaires

Ajouter une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La « purge » d'Halloween à La Réunion fait plusieurs arrestations et des gardes à vue

3 novembre 1493 : Christophe Colomb en Guadeloupe.