in

NulNul CoolCool

Les Malbaraises préfèrent-elles les zoreils ?

Homme ou femme sensible aux débats, s’abstenir de lire cet essai de définition sociologique d’un fait de société très courant à La Réunion. Les Malbaraises préfèrent les zoreils. S’agit-il d’un fantasme inscrit dans l’inconscient collectif ou tout simplement d’un gros cliché colporté par les mauvaises langues ?

Il est bien connu que les opposés s’attirent. La différence de culture, la différence de statut social, la différence ethnique, la différence de langue sont autant de frein à une relation mais peuvent aussi devenir un liant de choix dans un couple. C’est même l’une des assises de la culture réunionnaise qui est faite de métissage et de brassage ethnique.

Des couples continuent à se former sur la base de mixité. Les créoles qui s’unissent entre eux, un kaf avec une malbar, un Yab avec un Chinois, un Kaf avec une Chinoise, etc. sont autant de « combinaisons » qui donnent des mélanges détonnant :  des enfants aux yeux bridés à la peau chocolat agrémentés d’une chevelure lisse « konyé ». Le métissage est une richesse en soi.

L’attirance sexuelle et le charme des filles malbaraises font craquer les zoreils de passage ou installés sur l’île. Cet attrait est lié à des facteurs sociologiques. La femme noire exerce une certaine attraction sur les hommes blancs. Cette attirance est cristallisée par deux aspects : la fonction de la représentation et le rôle joué par le statut social. D’après Yann Le Bihan, l’explication se trouverait dans le stéréotype que véhicule les Noirs d’une manière générale. Si l’homme blanc fantasme sur la femme noire, la femme blanche peut aussi avoir la projection fantasmagorique de l’« étalon noir ».

« Ou la trouve un pied de riz » : une expression que l’on peut entendre le militaire de passage, le fonctionnaire qui a « les moyens » de garantir un bon statut social et de permettre de fonder une famille dans d’excellentes meilleures conditions suscite forcément les convoitises qu’un bénéficiaire des minimas sociaux. Les clichés ont assurément la vie dure auprès des présupposés racistes. Mais l’on peut assurément affirmer qu’au-delà de toutes explications sociologiques ou ethnologiques, l’amour prime. Les couples mixtes ont de beaux jours à La Réunion. L’île du métissage et de la tolérance.

Posteur Junior

Contenu posté par Zoréole

Cliquez sur les Htags de cet article

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

16 commentaires

Ajouter une réponse
  1. Cet article est incompréhensible, dénué de sens, infidèle au titre. On s’attendait à un article drole et explicatif au lieu de cela on se retrouve avec une suite de grands mots plus inutiles les uns que les autres.
    Mais quand même daccord que fait que la Reunion soit une île symbole de métissage.

  2. J’aurais pas mieux dit @malbaraise974 . On dirait Closer ou autre chiffon people qui par le titre incite à cliquer sur l’article, qui finalement n’en est pas un. C’est bientôt les vacances, peut être est-ce un stagiaire qui a écrit ce….comment dire….ce “truc”?

  3. Un frustré qui s ‘est fait largué pour un zoreil? N’avez vous pas une page facebook pour publier de telles inepties?! C’est basé une une étude sociologique? Je cherche encore l’intérêt de cet “article” et je pense que je pourrais chercher encore longtemps…

  4. Ce n’est pas être quelqu’un de frustré d’avoir fait cette remarque, c’est juste de l’observation, et c’est vrai que j’en ai vus des malbaraise avec des zoreils, ou même des cafrines et de même du côté des hommes métisses ou noirs, chacun ses goûts, et c’est ce mélange qui permettra l’éradication du racisme et après comme le rédacteur le dit si bien dans son article, nous les noires étant passé par l’esclavage, même si cela date de plus de 150 ans, tout cela est resté dans les mémoires et on a une vision des blancs différentes des blancs entre eux, je pense que vous m’avez compris… Après tout comme l’homme recherche une femme avec des formes convenables (faut aussi avouer qu’elles savent bien mettre ces dernières en évidence) la femme, peut importe le teint de peau recherchera aussi ses formes au niveau du porte feuille (on est pas à plaindre non plus de notre côté lol). Faut pas se mentir, on place une femme devant deux hommes qui lui plait, l’un avec une situation de précarité et l’autre dans une situation où il est plus aisé, la question ne se posera même pas, même si certaines oses encore dire le contraire… C’est dommage mais c’est une réalité, l’amour n’est qu’illusion devant l’instinct de survie… Cela se voit de plus en plus avec le nombre de divorces qui augmentent depuis des années, le mariage n’est devenu qu’une simple fête, un amusement, “rienk pou fait lintéréssant” com i dit. Sinon je trouve l’article bien écrit et “Malbaraise974”, le rédacteur à aussi voulu lancé un débat et au début il est précisé qu’il s’agit d’un essai et non d’un article avec des “faits probants” et ensuite je pense guère que vous auriez aimé qu’il affirme des choses dont il n’a pas de preuves comme par exemple, dire que les malbaraises seraient “racistes”…des noirs. Du haut de mes 21 ans, et moi même métisse, je trouve que c’est un bon article et que cela pourrait donner l’envie à des personnes sages et ouvertes d’esprits d’apporter leurs expériences sur le sujet.

    • Pas pour tt le monde… j’avais le choix entre un ingénieur aeronautique et un technicien aéronautique et j’ai choisi le technicien ! Pour autant j’ai un bac + 5 l’argent ne fait pas l’amour

  5. Millie, j’ai dis “situation de précarité”. Il ne fait pas l’amour, mais contrairement à ce que la plupart des gens disent, il fait le bonheur.

  6. J’ai rarement lu autant de conneries dans un seul article. Le début laisse déjà entrevoir le niveau de l’auteur: il commence par affirmer que c’est “un fait de société”, donc un fait avéré et irréfutable, puis pose la question de savoir si c’est un fantasme ou un cliché. On voit déjà le parti pris…

    On enchaîne avec les cheveux “lisses konyés”: on voit bien que cette personne ne connais pas la définition de ce terme créole.

    On termine par “dans d’excellentes meilleures conditions”.

    Je vais bientôt vous sortir un article sur un étude sociologique des gens qui se croient intelligents mais qui prouvent le contraire dès qu’ils ouvrent la bouche (ou qu’ils tapent sur leur clavier)…

  7. Bon.
    Peu importe qui est attiré par qui et pourquoi. Tous les goûts sont dans la nature…on peut en discuter mais sans ” arguments” ni “sources” valables….pas facile.
    Mais surtout, on parle de métissage et de tolérance un peu trop souvent. On écoute que les avis de certaines personnes (le plus souvent non métissée) dire que c’est joli , c’est beau, la couleur de peau et les cheveux. ok. (on peut quand même parler des mélanges génétiques, d’un meilleur systeme de défense immunitaire etc bref, pas trop expert la dessus. En revanche on ne parle pas assez du racisme “intra-familial” le système des “castes” revisité, la pureté du sang, ainsi que d’autres idéologies farfelues qui circulent encore trop sur l’île. (oups ??? j’aurai pas du le dire ???)

  8. Je pense que tu dois être un peu constipé!!! t’as pas encore compris que c’est du journalisme participatif??? tout le monde a droit a la parole(pour une fois)!! C’est avec des frustrés comme toi que la réunion n’avance pas, laisses zoreole donner son point de vue, échanges mais arrêtes de critiquer!!

  9. J’ai très bien compris que c’était participatif, mais je n’utiliserai pas le terme de “journalisme”.

    Donc selon toi, l’auteur de l’article a le droit de s’exprimer mais pas moi? Belle mentalité! A aucun moment je ne lui demande de ne pas écrire. Il le fait et j’ai le droit d’aimer ou pas, de commenter ou pas, de critiquer ou pas. Y’a quelque chose que tu ne comprend pas la dedans?
    Si ceux qui ont fait ce site ne souhaitaient pas que ça se passe ainsi, ils n’auraient pas mis d’espace commentaire, tu ne pense pas?
    Bref, je m’arrête la, de toutes façon, je ne suis pas sûr que tu comprenne… Au plaisir de lire des prochaines insultes, à défaut d’avoir des arguments.

  10. J’ai lu l’étude de Yann Le Bihan. Ce n’est qu’un tissu d’inepties qui n’ont rien de scientifique et son auteur projette en réalité ses propres fantasmes sur les autres. Ce n’est donc pas une référence à citer dans un article sérieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Comment lutter efficacement contre les codindes

Maryse découvre des cristaux de glace magnifiques à la Plaine des Cafres