in

Lutte contre le Covid-19 : pourquoi pas un bracelet électronique pour les « super-contaminateurs » ?

La chasse aux clusters est ouverte depuis l’émergence de la seconde vagues. Pour endiguer une deuxième vague, bien plus pérenne et destructrices que la première, à chaque cluster correspond une action énergique. Certains lieux seraient plus « contaminants » que d’autres.

La réponse vient en partie des Etats-Unis. En analysant les données de près de 98 millions de personnes dans dix états différents, les chercheurs américains ont pu en savoir davantage sur les lieux où l’on se contamine le plus. Les résultats ont été particulièrement intéressants. En effet, il s’avère que certaines personnes que l’on appelle des super-contaminateurs, ou « super-diffuseurs », sont responsables d’une grande partie des contaminations

La majorité des cas positifs ne transmettraient en réalité pas ou très peu le virus autour d’eux. Ce serait une minorité de patients qui transmettrait une charge virale importante et qui contaminerait donc d’autres personnes, et formerait ainsi les fameux clusters.

Certaines voix s’élèvent donc pour répertorier (ou fiche) ces supercontaminateur à travers des gadgets, comme les bracelets. Comme à l’issue du confinement en mai, des entreprises de la tech française avait proposé un bracelet qui pourrait enregistrer les rencontres avec d’autres bracelets dans la journée pour alerter leurs porteurs si l’un d’eux devait être testé positif au Covid-19. En Turquie, les personnes testées positives au Covid-19 doivent porter un bracelet électronique, une mesure qui vise à lutter contre le non-respect des règles de quatorzaine.

Comme nous l’avons déjà écrit, les populations les plus pauvres présentent « des taux d’infection plus élevés ». Certains lieux seraient également responsables de la grande majorité des contaminations, comme les restaurants où le virus circule particulièrement activement, les lieux de cultes et les hôtels figurent également sur la liste des lieux où les taux de contamination sont élevés tout comme les supermarchés et les cabinets médicaux.

JP Junior

Contenu posté par Super Payet

« N'est pas influenceur qui veut ! »

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Boucan Canot : une homme perd la vie lors d’un accident

Le Malgache Ahmad suspendu pour cinq ans par la Fifa