in

Ligne Paradis : la solidarité s’installe autour de la famille Agathe

Le 7 octobre dernier, vers 3h du matin, un incendie a été déclaré à la Ligne Paradis Saint Pierre. La famille Agathe perd tout dans cet horrible accident, mais heureusement ils n’ont pas perdu leur vie. Les pompiers ont conscrit le feu vers 3h du matin.

Urgence

Thérésine la fille partage son désarroi : « tout a brûlé ! Ma mère est bouleversée : ses parents et des gramounes malades ont bien failli perdre la vie durant cette funeste nuit. Ils ont été réveillés en plein sommeil par un incendie qui a ravagé d’abord la cuisine avant de s’étendre. Les gramounes ont pu sortir in extremis. Les oiseaux, le chat et le chien ont perdu la vie. Ils ont été pris au piège dans l’incendie.  » La famille a tout perdu, sauf quelques documents administratifs.  Theresine poursuit : « mon père a eu le bon réflexe, celui de saisir les documents administratifs et de sortir ma mère du lit pour la faire fuir. Ma mère est très fragile sur le plan cardiaque, elle a du mal à réaliser que son linge, ses effets, ses meubles et nos jouets d’enfance, ont brûlé ». A l’heure actuelle, la famille n’a aucune idée du comment, ni du pourquoi de l’origine du feu, mais apparemment il a démarré auprès de la maison voisine, celle d’un oncle qui a voulu éteindre le feu avec un tuyau d’arrosage. A noter que cette maison n’est qu’à un mètre de leur case.

Chaîne de la solidarité 

La famille a été relogée pour le moment à Ligne Paradis. Les services de la Mairie de Saint-Pierre ont pu faire face à l’urgence de la situation pour offrir un toit provisoire aux sinistrés. Ce lundi 10 octobre matin, un rendez-vous est prévu dans les locaux de la CIVIS pour discuter de l’avenir de la famille. Globalement, les dons ont afflué des quatre coins de l’île : vêtements, chaussures, télévision et autres électroménagers ont été offerts à la familles. Theresine n’en revient pas : « le soir de l’incendie mon père est sorti en short. Il n’avait même pas de savates aux pieds, nous avons tous perdu dans l’incendie. Elle rajoute, c’est vraiment un choc pour mes parents. Mon père avait construit notre maison de ses propres mains. La voir disparaître ainsi sous nos yeux était vraiment difficile. Mes parents ont voulu revenir dans notre case après l’incendie, nous avons dû les dissuader à plusieurs reprises ». La famille Agathe souhaite remercier toutes les personnes qui leurs sont spontanément venues en aide. « Une paire de savates, c’est une chose simple mais quand vous avez tout perdu c’est beaucoup et c’est un geste qui nous touche », s’émeut Theresine. Comme les autres Réunionnais d’ici et d’ailleurs, si vous souhaitez venir en aide à la famille Agathe vous pouvez participer à collecte de fond organisée sur le site Letchi .

What do you think of this post?
  • Super (0)
  • Nul (0)
  • Totoche (0)
  • LOL (0)
  • Nèrvé (0)

JP Junior

Contenu proposé par Miss Sentinelle

A l’affût de l'actualité croustillante dans l'hémisphère Sud ou dans l'hémisphère Nord ! Journaliste participatif depuis 2016 ❤

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contrôle routier inopiné à Saint-Gilles dimanche matin.

Attaque aux cocktails Molotov : un policier de 28 ans dans un état critique