in

Doit-on craindre pour l'avenir de La Réunion ?

C’est comme si de nombreuses personnes quittent leur île. Ils partent pour diverses raisons, peut-être suite à la crise sanitaire, au le coût de la vie qui augmente. Ou peut-être en raison de signaux étranges comme la suppression du Ministère des Outre-mer. Comme si l’île Intense était reléguée aux oubliettes ?

Le régime fiscal relatif à l’octroi de mer est entré en vigueur en 2018. Celui-ci pourrait faire face à une réforme dans pas longtemps. Cependant, la question demeure sur l’avenir de La Réunion.

Outre cela, l’extrême droite est de plus en plus plébiscité, notamment suite aux résultats des précédentes élections. Cela à tout d’un appel au secours. Qu’en est-il de l’île du « vivre-ensemble » face aux idéologies de l’extrême-droite ? En effet, les Réunionnais se sentent délaissés.

La Réunion est-elle toujours le territoire idéal pour s’implanter et y vivre ? Entre 2012 et 2014, chaque année, environ 11 400 Réunionnais partent pour la métropole.

L’inflation est aussi un problème mondial qui touche fortement La Réunion. La crise sanitaire, et la Guerre en Ukraine sont les principaux facteurs de l’augmentation du coût de la vie. Le salaire stagne tandis que l’inflation frappe. En 2018, plus de 39% des Réunionnais ont vécu au-dessous du seuil métropolitain de la pauvreté monétaire. Cette année, ce chiffre pourrait augmenter. La situation a alarmé le ministre délégué aux Outre-mer et le ministre de l’Intérieur. Ce vendredi 8 juillet, ils étaient en visite sur l’île pour discuter des problèmes de pouvoir d’achat et du prix du carburant.

Posteur Junior

Contenu posté par Manouilh

Cliquez sur les Htags de cet article

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Elle a attendu 75 jours pour avoir son passeport à La Réunion

La canicule revient en métropole