Connecte-toi

Société

« Mi aime quand mon fomn y tire mon mangé ! »

Papangue

Publié

  120 661 Compteur de vues de l'article

Une tradition presque désuète à La Réunion veut que la femme s’occupe de son homme le soir après une dure journée de labeur dans les champs ou sur les chantiers. Le cari, le grain et le riz sont cuits à l’heure du repas dans les cases réunionnaises. L’on peut encore assister aujourd’hui à des scènes dans certains foyers réunionnais. Qualifiées de rétrogrades par les féministes, ces pratiques sont issues du vécu lontan. « Mon chéri mi tire out mangé ? ». L’homme attend patiemment d’être servi par sa bien-aimé.

Cette habitude ferait bondir aujourd’hui les féministes et les défenseurs de la cause féminine les plus chevronné(e)s.  Cette image désuète renvoi à celle d’une femme qui occupe un rang subalterne. La gent féminine est seulement cantonnée à des tâches ménagères, ce qui fait fi de l’égalité des sexes qui est promis actuellement.

Mais dans la société, la coutume est parfois plus forte et plus tenace. Les traditions ont encore la vie dure. Aujourd’hui, ces scènes ne sont que des résurgences de la culture et de la sensibilité créole. Mais jusqu’à quand ?  Les mœurs évoluent à vitesse grand V. La mondialisation et les moyens de communication modernes tendent à rendre plus complexe la problématique entre les valeurs actuelles et les traditions.

  • LOL (9)
  • Doss (5)
  • Piègue (4)
  • Nèrvé (4)
  • Totoche (3)
Continuer la lecture
9 commentaires

9 Comments

  1. Didier

    8 septembre 2016 à 15 h 17 min

    Porte plainte

  2. i gardpa ou

    8 septembre 2016 à 18 h 01 min

    bann féminis la zotva trouv touzour in nafer poudi ! arèt diviz bann famy souplé, argard koman lo bann fanm ilé astèr : konsomatris : ifim plis cigarèt ke lo zonm, ibwar eskizé i kokot la rak pli vilan kin boug… i mars doplisanplis touni, linz i rakoursi. sa bann féminis la i aplodi; alé marsé ! in fanm kom bann mémé, bann gramoune sésa FANM ! tssss…

  3. Djhami

    8 septembre 2016 à 19 h 22 min

    Kan ou nena in Boug i en vo la peine” Oussa i lè le problème ????? La mienne mi serv ali très souvent et mi peut assur à zot que mi lé pas in fanm soumi!!!!!

  4. Momo

    9 septembre 2016 à 7 h 55 min

    oussa i trouv’ fanm comm sa svp ?

  5. julie

    9 septembre 2016 à 15 h 10 min

    Tir mangè son boug kan li sorte travai kanl li lè plus fatiguè ke ou parsk li la travail plus oussa I lè le probleme feministe pas feministe si ou yaime out boug c un ti l atention comme un ote ke ou donne a out boug parsk li merite ke son fanm oci I occupe un pe de li ! Mi le loin d etre un famn soumis et jamè mon boug va commande a moin ou oblige a moin tire son mangè mais mi aime prend soin de mon boug ! Apres na sat I fai par plèzir et sat I fai par obligation la dessu si un famn tire mangè son boug parsk li lè obligè c un ot zafair ! Mais en tout cas occupe son boug parske ou yaime a li I fè pas de ou dans out caz un famn inferieur a out boug desole et pourtant a mi na 24ans et mi na point la mentalitè gramoun !

  6. Eli

    9 septembre 2016 à 19 h 04 min

    “Avoir un rang subalterne ” ou un geste tendre rempli d’affection pour celui qu’on aime et qui nous le rend bien …
    Tout dépend du point de vue de chacun
    Il faut réfléchir de temps en temps

  7. sabrina

    10 septembre 2016 à 2 h 46 min

    Moin mi trouv sa normale mon bonhomme i arrive lé fatigué,mi tir son dîner,et pourtant mi lé pas soumise. !!!!! Et mi prend plaisir faire.surtt kil es pas compliquer sur la nourriture.😜😀😀😀😀

  8. Marylen BRICE

    10 septembre 2016 à 13 h 03 min

    Décidément ! les croyances ont la vie dure ! Celles qui pensent que les femmes sont moins fatiguées que les homme à la fin de la journée n’ont, sans aucun doute, rien branlé. Une femme qui s’occupe convenablement de sa famille, qui n’est pas scotchée devant la télé ou à commérer avec le voisinage, en a autant plein le dos le soir. Qu’elle serve de temps en temps son homme, OK § mais que ce ne soit pas automatique sous prétexte qu’il soit plus fatigué qu’elle ! Ente, lessives, repassages, , balayages, cuisines, pour peu que la femme aime aussi bricoler, jardiner, s’investir dans des aides variées et diverses, elle est aussi fatiguée qu’un homme, le soir venu. Et elle ne sera pas au repos tant que les enfants ne seront pas couchés ! Et elle a encore tant à faire entre la fin de sa journée de travail et le coucher ! Les devoirs, l’écoute, les doléances des uns et des autres, les litiges à régler, etc.
    Comment voulez-vous la parité dans un pays, où on a appris aux femmes à raisonner comme les hommes aimeraient l’entendre raisonner? Non ! chacun doit tirer son manger ! Il est aussi facile de plonger une cuillère dans une marmite de riz que de lever le coude pour boire un verre avec les copains. Non ? Alors arrêtons de nous prendre la tête pour des choses qui n’en valent pas la peine. Concentrons-nous plutôt sur les vraies valeurs de la vie ! Ce n’est pas incompatible avec les traditions !

  9. Jessica

    24 novembre 2016 à 9 h 54 min

    Servir son mari parce qu’il est fatigué? à nou non nou, nou gratte nout’ ki toute la journée peut être. ou parce que c’est le “rôle de la femme” ? il a pas de mains? Mon mari me sert et je sers mon mari, on a tous les deux pris un congé parental pour s’occuper des enfants. On est en 2016 les gars !!!!!!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Société

#TrashTag challenge : il est temps d’évacuer les déchets !

Nanie

Publié

par

Où que vous vous trouviez sur Terre, la protection de l’environnement doit constituer une priorité. C’est dans cette optique que le #trashtag challenge a été lancé par un internaute. À La Réunion, il est clair que la population est attachée à l’île. Malgré cela, les habitants ne daignent rien entreprendre afin de la protéger et de la garder salubre. Cela fait déjà plusieurs années que les poubelles s’entassent et que les décharges sont pleines.

Une résidente de la commune de Saint-Denis a proposé un défi aux autres habitants : aller dans un lieu envahi par les déchets, le photographier, le débarrasser de toutes les ordures puis de photographier à nouveau l’endroit ainsi nettoyé. Pour le moment, même si ces photos publiées au sein du groupe « Collectif Citoyens pour le Climat Réunion # il est encore temps » ont généré des réactions plutôt positives, rien de très concret n’a réellement été effectué. Dans tous les cas, voilà au moins un geste qui pourrait être le déclic pour sensibiliser la population à la pollution, qui est en train de sévir dans les quatre coins du globe.

  • Nèrvé (0)
  • LOL (0)
  • Totoche (0)
  • Piègue (0)
  • Doss (0)
Continuer la lecture

Société

NON les Réunionnais ne sont ni « barbares », ni une « population dégénérée »

Zoréole

Publié

par

Mais quelle mouche a piqué Brigitte Bardot ? Dans une lettre datée du 18 mars (qui reste à authentifier), rendue publique le mardi 19 mars, l’actrice évoque pêle-mêle « des réminiscences de cannibalisme des siècles passés », « une population dégénérée encore imprégnée des coutumes ancestrales, des traditions barbares qui sont leurs souches ». Les raisons de son ire ? Brigitte Bardot  accuse les Réunionnais de « barbarie » à l’encontre des animaux.

L’actrice met donc tous les Réunionnais dans le même sac. Pour elle, tous les Réunionnais, comme tous les Musulmans, tous les Tamoules, sont « barbares » et « sauvages ». Apparemment, elle ne s’est pas donnée la peine de faire des recherches sur ces refuges pour animaux, pour ces militants engagés pour les causes animales à La Réunion et surtout pour la plupart des Réunionnais qui possèdent et adorent leurs animaux de compagnie. L’habituée des dérapages a semble-t-il franchi la ligne rouge en tenant des propos inacceptables envers toute une population.

D’ailleurs, les politiques n’ont pas tardé à réagir. « Si ce courrier est authentique, il appelle une réponse claire : le préfet de La Réunion déposera dès demain une plainte à laquelle je m’associerai », a répondu la ministre des Outre-mer Annick Girardin dans un tweet.

La députée PS de La Réunion, Ericka Bareigts a, quant à elle, tweeté « Vos propos méprisants démontrent une totale méconnaissance des Réunionnais et votre propension, encore, à l’inhumanité. Vous desservez une juste cause. Vous combattez une cruauté contre une espèce mais l’utilisez d’une autre manière contre vos semblables ».

Crédit photo : Miwok

  • Nèrvé (5)
  • Piègue (2)
  • Totoche (1)
  • Doss (0)
  • LOL (0)
Continuer la lecture

Société

Peu de rues réunionnaises rendent hommage aux femmes

Nanie

Publié

par

À La Réunion, la Base d’Adresse Nationale publiée et réactualisée par le gouvernement en novembre 2018 indique qu’il s’y trouve environ 4200 rues de circulations. La remarque est identique qu’en métropole : peu de voies arborent le nom de femmes historiques.

Des noms d’hommes ont été attribués à près de 2500 rues, tandis que 152 rues seulement rendent hommage à des personnages féminins. Ainsi, 57,5 % des sentiers, rues, ruelles, avenues, boulevards, chemins et sentent ont un nom de figures culturelles ou historiques masculines, tandis que 3,6 % ont un nom de personnalités féminines.

D’après les données, 25 rues portent le nom de Leconte de Lisle, 15 rues le nom de Général de Gaulle, 14 de Victor Hugo, 13 de Roland Garros et 13 autres d’Auguste Lacaussade. Quant aux noms de femmes 6 voies ont celui de Juliette Dodu, 5 de Benoîte Boulard, 4 de Madame Desbassyns, 4 autres d’Alice Peverelly et 3 d’Heva.

  • Nèrvé (0)
  • LOL (0)
  • Totoche (0)
  • Piègue (0)
  • Doss (0)
Continuer la lecture

Les incontournables

Il y a 1 année par Ando R • 75 965

Un tunnel pour relier La Réunion à Maurice ?

226 km séparent l’île Maurice et La Réunion. Les bousculades aériennes ne manquent pas entre ces îles voisines aussi bien...

Il y a 2 années par Papangue • 114 885

Le Cari bouchon : il fallait y penser !

La créativité culinaire des Réunionnais semble être infinie et exaltante. C’est une très bonne chose pour le renouvellement de la...

Il y a 2 années par Joelle M. • 108 556

L’homme à tête de coq a été aperçu à Gillot

En novembre 1988, l’affaire était en première page du journal « Le quotidien » avec comme grand titre « le...

Il y a 3 années par Papangue • 120 661

« Mi aime quand mon fomn y tire mon mangé ! »

Une tradition presque désuète à La Réunion veut que la femme s’occupe de son homme le soir après une dure...

Il y a 3 années par Miss Sentinelle • 239 004

Un sandwich américain qui bat tous les records à La Rivière

C’est ce qu’on appelle une bataille gourmande. Les concours culinaires ont à présent le vent en poupe grâce aux émissions...

Il y a 3 années par Rudy Payet • 152 463

Qui se souvient de la 404 : la camionnette bâchée emblématique de La Réunion ?

On la reconnaît à ses gros yeux globuleux et son calandre souriant. Elle fait partie des héritages mécaniques de la...

Il y a 3 années par Bibi Jacko • 17 388

Des « soucoupes volantes » dans le ciel réunionnais

Ne vous inquiétez pas, il ne s’agit pas d’une invasion de martiens ni du débarquement d’extraterrestres belliqueux mais d’un phénomène...

Il y a 3 années par Aurélie Phileas • 67 396

Ça y est ! Le Solpak est enfin de retour !

  Si vous parlez de Solpak à un Réunionnais, il sourira, car il sait exactement ce dont il s’agit, et...

Facebook

Trending