in

Des scientifiques font revivre l’ADN d’un mammouth laineux vieux de 28 000 ans

Une équipe de biologiste internationale a accompli ce qu’on pensait autrefois impossible, ils ont ramené à la vie un noyau d’un mammouth laineux vieux de 28000 ans. Du moins, ils ont observés des signes d’activités biologiques des noyaux. Pendant que tout le monde attend la résurrection complète d’une mammouth, cela pourrait être un grand pas en avant vers cette direction.

Cette découverte pourrait offrir l’espoir que la résurrection d’un ADN endommagé pourrait être possible à de nombreux chercheurs. Les scientifiques ont prélevé ce noyau des muscles de Yuka, un bébé mammouth découvert en 2013 dans le sol gelé de Sibérie. L’animal est connu pour être l’un des mieux conservés de tous ceux extraits du pergélisol depuis des dizaines d’années. Ils l’ont ensuite transplanté dans un ovule de souris, un méthode appelé « transfert nucléaire de cellules somatiques », une technique biologique pour cloner un animal, comme l’histoire de Dolly en 1996. Mais contrairement au cas de Dolly, le développement de ces noyaux s’est arrêté à la division cellulaire. Pour en savoir plus sur ces procédé, lisez l’article (en anglais) ici.

Même si ressusciter un animal de l’ancien temps semble encore hors de portée, ils ont démontré pour la première fois de l’histoire qu’un ADN fossile peut être partiellement réanimé.

Posteur Junior

Contenu posté par Le Glaude

Cliquez sur les Htags de cet article

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tous les adultes américains peuvent désormais se faire vacciner selon Joe Biden

Mesures actuels maintenus : le préfet annonce ses décisions pour La Réunion