Connecte-toi

Société

Les Négritos d’Andaman, les premiers habitants de La Réunion ?

Florent Santos

Publié

  77 516 Compteur de vues de l'article

Les Négritos des îles Andaman (peuple d’Hanuman) de l’océan Indien sont un peuple et une civilisation remontant à plus de 60 000 ans, si l’on s’en tient aux travaux des archéologues. Ces peuples isolés et coupés du monde, à l’image de l’île emblématique de Sentinel Island, auraient marqués leur présence sur l’île de La Réunion comme premiers habitants de notre pays.

2 semaines avant sa mort, l’historien Sudel Fuma montait au créneau dans le journal du Quotidien datant de juillet 2014 : « au 6ème siècle après JC, Madagascar et Maurice faisaient déjà mention de présence humaine, il est donc impossible qu’avec toutes les grandes civilisations navigatrices non-blanches de l’océan Indien, qu’il n’y ait pas eu de présence humaine sur l’île de la Réunion. Les navigateurs arabes du 6ème siècle après JC ont affirmé dans leurs écrits avoir vu une femme d’une grande beauté les observer, lors de leur passage au large des côtes réunionnaises et ils affirment également y avoir vu des habitants regarder dans leur direction ».

Pour appuyer ces dires, Sudel parla d’un crâne découvert sur l’île et que l’on data de 50 ans avant l’arrivée des premiers européens dans notre pays. Il regretta que le crâne soit expédié en cachette en France et sans l’avis des réunionnais. L’archéologue Jean-Bernard Emervé, décédé en 2007, participa à de multiples expéditions dans les hauts de l’île et plus précisément dans la forêt de Tapkal à Cilaos ; là où un habitant trouva de mystérieuses pierres dans les années 80. Ces dernières reposaient là depuis des siècles, gravées d’inscriptions qu’il ne pouvait décrypter. Après études il s’avère que c’était du grec ancien, sous ces pierres on retrouva des plaques d’or comportant un récit écrit lui aussi en grec ancien.

On estima la date des plaques au 4ème siècle avant JC, les inscriptions parlaient du voyage d’un équipage de l’armée d’Alexandre le Grand ou d’Alexandre lui-même. Dans leur récit, l’équipage décrit sa rencontre avec un peuple particulier, quand ils échouèrent sur les rivages de la Réunion. Ils qualifiaient ce peuple originel de silencieux, au faciès négroïde et à la peau noire tirée sur le gris et le vert. Ils ne voulaient aucun contact avec les nouveaux arrivants qui occupaient les bas, laissant ce peuple silencieux dans les hauts. Au bout de quelques temps certains de l’équipage purent repartir et d’autres restèrent.

Dans son livre posthume, l’archéologue Jean-Bernard Emervé « La vérité sur le peuplement de la Réunion, une étude philohistorique et métagénétique de homo sapiens sapiens reunionnensis » (Labuse édition, Paris 2009) fait le lien avec les Négritos andaman, les habitants originels de l’Océan Indien. A préciser qu’après cet incroyable découverte, on expédia les plaques en Grèce.

Le dernier ouvrage des auteurs « militants », Mickaël Joron et Cédric Salvat (Koz Kaf) : « Anecdotes illustrées du mysticisme réunionnais (Mémoire endémique de la Réunion des esprits) » (Edilivre édition, Paris 2017), fait aussi mention de ces travaux archéologiques. Les auteurs affirment que les Négritos andaman étaient les réels premiers habitants de l’île de la Réunion.

Crédit photo : Wikipedia

  • Totoche (49)
  • Doss (22)
  • LOL (11)
  • Piègue (9)
  • Nèrvé (8)
Continuer la lecture
5 commentaires

5 Comments

  1. Cedric

    24 mars 2017 à 17 h 58 min

    Depuis tous se temps on nous cache la vérité alors qu’on croie que les premiers habitants de l’île de la réunion étais des exilés français alors que notre îles avait déjà c’est propre habitants je me pose la question qu’est-ce qu’ils ont fait à ces gens.

  2. lorema

    25 mars 2017 à 19 h 14 min

    Peut être aussi on peut extrapoler en disant que ces gens ont élipminé ceux qui étaient encore avant eux. cessons l’angélisme à outrance et occupons nous de la situation actuelle qui mérite plus d’attention et de questionnement, sinon on n’en finirait plus.

  3. saint-omer

    23 juin 2017 à 19 h 16 min

    l’histoire de la réunion concerne les réunionnais au premier chef.les hommes écrivent l’histoire pour ne pas l’oublier afin d”assurer la transmission aux générations futures. alors,s’il vous plait,un peu de respect ! le code noir a été appliqué également a la réunion. si,une population antérieure a cette période ne la pas subi, les réunionnais ont le droit légitime de le savoir .

  4. mithra

    11 juillet 2017 à 18 h 51 min

    Pour enseigner à nos enfants la vraie histoire de leur île, de la maternelle à l’université, un comité scientifique composé d’une majorité d’Africains libérés du paradigme euro centrique qui fait démarer notre histoire avec l’arrivé des européens doit être créé afin de corriger la FAUSSE HITOIRE que l’on enseigne à nos générations( la mienne en 1er) depuis des siècles .Maximum de respect pour le grand historien réunionnais Sudel FUMA !!!

  5. Reponse à lorema

    30 janvier 2018 à 11 h 17 min

    Dans ce cas, il faudrait aussi supprimer l’histoire de France et des Européens et brûler les livres d’histoire. Non ?

    Déjà que Christophe Colomb n’a jamais découvert l’Amérique. Ce titre extrêment célèbre est totalement faux. Tout simplement parce qu’on ne peut pas découvrir une terre alors qu’il y a déjà des habitants. Logique, sauf pour tous les lorema du Monde.

    On dira plutôt que « Christophe Colomb a fait découvir aux Européens, le continent américain ».

    Bref, mes encêtres n’étaient pas Gaulois et mes goyaves ne viennent pas de France.
    Bien heureux de découvrir ce pan de l’Histoire, déformé et caché volontairement par les speudo historiens qui modifient le programme scolaire depuis leurs bureaux selon leur bon vouloir. Ceux là même qui inculquent à nos enfants des valeurs de mensonges, de competition, d’argent, d’esclavagisme contemporaine et d’assouvissement à une partie du Monde.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Société

#TrashTag challenge : il est temps d’évacuer les déchets !

Nanie

Publié

par

Où que vous vous trouviez sur Terre, la protection de l’environnement doit constituer une priorité. C’est dans cette optique que le #trashtag challenge a été lancé par un internaute. À La Réunion, il est clair que la population est attachée à l’île. Malgré cela, les habitants ne daignent rien entreprendre afin de la protéger et de la garder salubre. Cela fait déjà plusieurs années que les poubelles s’entassent et que les décharges sont pleines.

Une résidente de la commune de Saint-Denis a proposé un défi aux autres habitants : aller dans un lieu envahi par les déchets, le photographier, le débarrasser de toutes les ordures puis de photographier à nouveau l’endroit ainsi nettoyé. Pour le moment, même si ces photos publiées au sein du groupe « Collectif Citoyens pour le Climat Réunion # il est encore temps » ont généré des réactions plutôt positives, rien de très concret n’a réellement été effectué. Dans tous les cas, voilà au moins un geste qui pourrait être le déclic pour sensibiliser la population à la pollution, qui est en train de sévir dans les quatre coins du globe.

  • Nèrvé (0)
  • LOL (0)
  • Totoche (0)
  • Piègue (0)
  • Doss (0)
Continuer la lecture

Société

NON les Réunionnais ne sont ni « barbares », ni une « population dégénérée »

Zoréole

Publié

par

Mais quelle mouche a piqué Brigitte Bardot ? Dans une lettre datée du 18 mars (qui reste à authentifier), rendue publique le mardi 19 mars, l’actrice évoque pêle-mêle « des réminiscences de cannibalisme des siècles passés », « une population dégénérée encore imprégnée des coutumes ancestrales, des traditions barbares qui sont leurs souches ». Les raisons de son ire ? Brigitte Bardot  accuse les Réunionnais de « barbarie » à l’encontre des animaux.

L’actrice met donc tous les Réunionnais dans le même sac. Pour elle, tous les Réunionnais, comme tous les Musulmans, tous les Tamoules, sont « barbares » et « sauvages ». Apparemment, elle ne s’est pas donnée la peine de faire des recherches sur ces refuges pour animaux, pour ces militants engagés pour les causes animales à La Réunion et surtout pour la plupart des Réunionnais qui possèdent et adorent leurs animaux de compagnie. L’habituée des dérapages a semble-t-il franchi la ligne rouge en tenant des propos inacceptables envers toute une population.

D’ailleurs, les politiques n’ont pas tardé à réagir. « Si ce courrier est authentique, il appelle une réponse claire : le préfet de La Réunion déposera dès demain une plainte à laquelle je m’associerai », a répondu la ministre des Outre-mer Annick Girardin dans un tweet.

La députée PS de La Réunion, Ericka Bareigts a, quant à elle, tweeté « Vos propos méprisants démontrent une totale méconnaissance des Réunionnais et votre propension, encore, à l’inhumanité. Vous desservez une juste cause. Vous combattez une cruauté contre une espèce mais l’utilisez d’une autre manière contre vos semblables ».

Crédit photo : Miwok

  • Nèrvé (5)
  • Piègue (2)
  • Totoche (1)
  • Doss (0)
  • LOL (0)
Continuer la lecture

Société

Peu de rues réunionnaises rendent hommage aux femmes

Nanie

Publié

par

À La Réunion, la Base d’Adresse Nationale publiée et réactualisée par le gouvernement en novembre 2018 indique qu’il s’y trouve environ 4200 rues de circulations. La remarque est identique qu’en métropole : peu de voies arborent le nom de femmes historiques.

Des noms d’hommes ont été attribués à près de 2500 rues, tandis que 152 rues seulement rendent hommage à des personnages féminins. Ainsi, 57,5 % des sentiers, rues, ruelles, avenues, boulevards, chemins et sentent ont un nom de figures culturelles ou historiques masculines, tandis que 3,6 % ont un nom de personnalités féminines.

D’après les données, 25 rues portent le nom de Leconte de Lisle, 15 rues le nom de Général de Gaulle, 14 de Victor Hugo, 13 de Roland Garros et 13 autres d’Auguste Lacaussade. Quant aux noms de femmes 6 voies ont celui de Juliette Dodu, 5 de Benoîte Boulard, 4 de Madame Desbassyns, 4 autres d’Alice Peverelly et 3 d’Heva.

  • Nèrvé (0)
  • LOL (0)
  • Totoche (0)
  • Piègue (0)
  • Doss (0)
Continuer la lecture

Les incontournables

Il y a 1 année par Ando R • 75 965

Un tunnel pour relier La Réunion à Maurice ?

226 km séparent l’île Maurice et La Réunion. Les bousculades aériennes ne manquent pas entre ces îles voisines aussi bien...

Il y a 2 années par Papangue • 114 885

Le Cari bouchon : il fallait y penser !

La créativité culinaire des Réunionnais semble être infinie et exaltante. C’est une très bonne chose pour le renouvellement de la...

Il y a 2 années par Joelle M. • 108 556

L’homme à tête de coq a été aperçu à Gillot

En novembre 1988, l’affaire était en première page du journal « Le quotidien » avec comme grand titre « le...

Il y a 3 années par Papangue • 120 661

« Mi aime quand mon fomn y tire mon mangé ! »

Une tradition presque désuète à La Réunion veut que la femme s’occupe de son homme le soir après une dure...

Il y a 3 années par Miss Sentinelle • 239 004

Un sandwich américain qui bat tous les records à La Rivière

C’est ce qu’on appelle une bataille gourmande. Les concours culinaires ont à présent le vent en poupe grâce aux émissions...

Il y a 3 années par Rudy Payet • 152 463

Qui se souvient de la 404 : la camionnette bâchée emblématique de La Réunion ?

On la reconnaît à ses gros yeux globuleux et son calandre souriant. Elle fait partie des héritages mécaniques de la...

Il y a 3 années par Bibi Jacko • 17 388

Des « soucoupes volantes » dans le ciel réunionnais

Ne vous inquiétez pas, il ne s’agit pas d’une invasion de martiens ni du débarquement d’extraterrestres belliqueux mais d’un phénomène...

Il y a 3 années par Aurélie Phileas • 67 396

Ça y est ! Le Solpak est enfin de retour !

  Si vous parlez de Solpak à un Réunionnais, il sourira, car il sait exactement ce dont il s’agit, et...

Facebook

Trending