in

Gestion Covid-19 : la Réunion ouvre ses frontières, Maurice les maintiens fermées

Santé ou activité économique, dans l’archipel des Mascareignes, deux politiques s’opposent entre les deux îles dans la gestion plutôt protectrice envers la population. La Réunion et Maurice semblent effectivement adopter des choix différents pour la gestion de leurs frontières. Si la Réunion ouvre ses frontières malgré les risques, le gouvernement mauricien, lui continue la mise en quarantaine.

Le nombre de cas importé ne cesse d’augmenter à la Réunion depuis ces derniers jours. Toutefois, le département maintien l’ouverture de ses frontières avec des vols plutôt réguliers vers la métropole. Les contrôles sanitaires aux frontières sont toutefois maintenus. Les passagers arrivant à la Réunion doivent être testés soit avant départ soit à l’arrivée. Des mesures plus strictes sont aussi imposées à tous les passagers arrivant de Mayotte avec le maintien de la période de septaine.

De son côté Maurice, garde ses frontières fermées jusqu’au 31 août. Interrogé par des journalistes à ce sujet, le Premier ministre mauricien Pravind Jugnauth, affirme en effet que « l’ouverture de nos frontières demeure extrêmement compliquée ». Compliquée, car « d’une part, on doit veiller à la protection de la santé de la population et d’autre part, il y a l’aspect de l’économie en termes de revenus générés par l’arrivée des touristes », a-t-il indiqué. « ‘Kan nou pou ouver, nou pou ena risk. Pena bare. Ki kantite risk nou aksepte pran en tan ki gouvernman.’ C’est difficile de trancher sur la question », a-t-il souligné.

JP Junior

Contenu posté par Ando

La véritable classe consiste à ne pas se faire remarquer...

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Accident sur la route de Saint-Pierre: une voiture sur le toit

Épidémie de Coronavirus : la Réunion vers une vraie 1ère vague