in

NulNul

Comment reconnaître les vrais et faux rastas du 974

Dreadlocks, bonnets de laine, arborant les couleurs rouge-jaune-vert, air béat…  Les adeptes du rastafarisme sont à La Réunion mais comment reconnaître les vrais des faux rastas ? Qualifiés de doux-dingues et un peu paumés, les vrais rastas généralement d’origine africaine (mais il y a aussi des blancs) se démarquent des faux rastas plus souvent des européens.

Ici, ces faux rastas se convertissent en adepte de Jah ou de Bob Marley à la différence qu’ils vivent « mieux » que les vrais rastas : appartement, job, voiture…  et recourent parfois même à l’utilisation de faux dreadlocks pour parfaire leur style rasta. Des faux rastas considérés comme des « Wolf » ou des infiltrés chez les vrais rastas qui ne manquent pas de leur faire payer quand l’occasion se présente.

Les vrais rastas quant à eux préfèrent vivre dans ce qu’ils appellent le « Zion ». Comprendre ici : hors de la ville, près de la nature avec plus en penchant pour la consommation de substances illicites que celle de vouloir un emploi stable.

JP Junior

Contenu posté par Elsa R.

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

8 commentaires

Ajouter une réponse
  1. Je suis désolé Elsa R., mais votre article est plein d’approximations et de clichés non vérifiés ! Comme si tous les « vrais » rastas n’ont pas d’emploi stable…Franchement ?? Alors les vrais rastas sont tous pauvres et chômeurs, et les « faux » ont un travail ? C’est ça la différence ? pfff.

  2. RIDICULE !! hahaha donc un vrai rasta n’a ni job ni voiture ?? hahah la personne qui a ecrit cette article est une caricature a ellle seule ! pathetique de lire des choses pareille ! SIC : faux rastas se convertissent en adepte de Jah ou de Bob Marley à la différence qu’ils vivent « mieux » que les vrais rastas : appartement, job, voiture
    LES FAUX JOURNALISTES FONT DAVANTAGE DE DEGATS DANS LA SOCIETE

  3. Les « Wolfs » n’ont de communs avec les rastas que le cannabis et les dreadlocks. Pour la plupart, il l’utilise pour se défoncer et non médité ou développer leur créativité. C’est souvent des voyous qui frappent en bande et sont en quête de menu larcin, bref rien à voir avec un rasta…

  4. Oh Jah! Quand je lis un article comme celui là je comprends encore mieux la méchanceté humaine et le mensonge. Bon n’a t’il pas dit que être rasta ne depend pas de ta couleur de peau, de tes locks mais seulement de la beauté de ton coeur. Rasta est devenu un « style » alors que c’est un mode de vie profond que chacun est libre d’exprimé avec plus ou moins de ferveur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Inaccessible » de Kosla : le titre qui déchire dans toute La Réunion

Handball : Le Tampon rafle la victoire