in

L’Étang-Salé : Cérémonie en hommage à Didier Juhant

Didier et Robin n’ont pas survécu à un tragique accident de la route survenu jeudi dernier sur la quatre voies de Pierrefond, entre Saint-Louis et Saint-Pierre.

Robin travaillait au restaurant La Langue D’Oc à l’Étang-Salé les Hauts et Didier était charpentier de profession passionné de Surf.

Une disparition qui aura ému les internautes les messages de condoléance et de sympathie n’ont pas tari sur la Page Facebook de Didier Juhant. Une collecte à été organisée sur le site Leetchi, les fonds seront reversés en partie à sa compagne Sandra et sa fille Chanie.

« Did » comme certain l’appelait a laissé la communauté des surfeurs en deuil. Ce vendredi une cérémonie a été organisée, de nombreux surfeurs se sont mis à l’eau dans le lagon de l’Étang-Salé les Bains, en cercle avec leur planche ils se sont recueillis afin d’honorer sa mémoire.

What do you think of this post?
  • Super (0)
  • Nul (0)
  • Totoche (0)
  • LOL (0)
  • Nèrvé (0)
JP Junior

Contenu proposé par Aurélie Phileas

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

2 commentaires

Ajouter une réponse
  1. Hommage à Didier JUHANT
    Merci à Journal.re pour cet article. Ca prouve que La Réunion est une petite communauté mais que la solidarité y est grande. Nous avons étés très touchés par toutes les marques de sympathie que nous ont témoigné toutes les personnes – amis ou inconnus – avec qui nous avons parlé de ce malheureux accident.
    Bien cordialement,
    Gérard JUHANT (Père de Didier)

  2. Hommage à Didier …
    Oncle et tante de Didier, nous avons suivi avec une grande émotion tous les hommages rendus à notre cher neveu. Nous partageons la peine des ses parents, ses soeurs et bien-sûr sa femme et sa fillette à qui nous souhaitons un grand courage. Nous pensons fort à toi Didier, sois heureux là où tu es …

Répondre à Jean-Lou & Mireille Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Arracher un drapeau des mains d’un sportif : une attitude colonialiste »

Valérie Bègue face aux scorpions de Fort Boyard