Connecte-toi

Culture

« Duo avec ascenseur », une tragi-comédie au Théâtre d’Azur

ann ann vaneeckhout

Publié

  1 586 Compteur de vues de l'article

C’est Noël. Juste après l’incontournable dîner chez sa mère, une femme entre deux âges reste coincée dans l’ascenseur avec tous ses cadeaux-rebut.

Elle l’a sur l’estomac, ce dîner, il ne passe pas. Pas plus que sa vie, d’ailleurs. Et la voilà coincée dans ce tube comme les foies de volaille dans son intestin. Va se mettre en place un lent, mais parfois violent processus de digestion de ce qu’elle a caché depuis toujours  pour pouvoir continuer à vivre. Comme l’a si bien formulé Gaston Bachelard, dans cet «horrible en dedans en dehors » des paroles non formulées, des intentions d’être inachevées, l’être à l’intérieur de soi digère lentement son néant. Cela va-t-il permettre à cette chrysalide passée d’âge de devenir papillon ?

« DUO avec ASCENSEUR »

Être seule sur scène, face à une salle pleine, est un exercice spécifique qui demande expérience et audace, le comédien se livre et s’offre à cette béance noire qu’est le parterre avec, pour recul, un fond de rideaux refermés sur le vide. Moment périlleux s’il en est, confrontation sans filet avec un texte, c’est un moment de vérité.

La vérité est justement au cœur de cette courte pièce : le titre nous annonce un « duo », il n’en est rien, ou plutôt si, il plane dans ce monologue un personnage envahissant, qui pollue la mémoire et l’existence, un fantôme au présent, la mère.

Et c’est bien le thème de l’enfermement qui est ici traité dans cette pièce écrite par Sabbatta elle-même : nous pouvons penser à l’image spiralaire de l’escalier qui emmène vers des profondeurs infernales dans le film Vertigo d’Hitchcock.  C’’est un long cri de désespoir que cette pièce, même si l’humour vient y grincer comme un rouage ironique.
Sabbatta donne cœur et âme à cette aventure cruelle de la scène, avec des fulgurances d’émotion qui sont sa force. Elle est une habituée des plateaux : elle sait tirer parti d’un rôle. Mais s’y ajoute ici de cette intensité venue du fond de soi, qui fait mouche et vient piquer le spectateur dans sa propre sensibilité.
Nous sommes face à un moment de théâtre difficile et qui chemine dans le juste ; un temps qui interroge ; une comédienne qui est à la bonne place au bon endroit, chez elle, en milieu connu et surtout, capable de dépasser les techniques du jeu pour donner de son authenticité personnelle !
Rien n’est essentiel, que le théâtre, quand il nous emmène dans les arcanes de nos émotions et qu’une voix de vérité vient soutenir un texte.

Une tragi-comédie de et avec Sabbatta à partir de 12 ans sous le regard complice d’Olivier Martin, le vendredi 2 juin à 20h

Infos pratique

Théâtre d’Azur
87 rue du Général de Gaulle
97430 Le Tampon

Comment trouver le théâtre  : Sur la rue Général de Gaulle,  prendre direction Trois Mares, laisser La Poste et le lycée sur votre droite, puis à hauteur de la supérette et du camion pizza du côté gauche de la route, tourner à gauche dans la ruelle qui longe la supérette. Le théâtre est à l’arrière du bâtiment.

Téléphone : 02 62 27 65 16

 

  • Nèrvé (0)
  • LOL (0)
  • Totoche (0)
  • Piègue (0)
  • Doss (0)
Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture

Jace, Méo, Lady Pink… La Réunion dispose maintenant son festival d’art urbain

Gégé

Publié

par

Vu l’engouement autour du Street Art et du Graffiti auprès d’un public de tous horizons, l’association Fat Cap a vu comme évidence d’organiser en partenariat avec Opus Art, le 1er festival International de Street Art et de Graffiti à La Réunion.

Cet événement se déroule du 4 au 13 Octobre à Saint Denis.

On peut contempler les œuvres des différents artistes locaux ou internationaux tels que Jace, Méo ou Lady Pink.

En présence des artistes du festival, et ce afin de ravir le public, une restitution des œuvres du festival s’est faite ce jeudi soir au Vapiano de St-Denis.

  • Doss (5)
  • LOL (4)
  • Totoche (3)
  • Nèrvé (0)
  • Piègue (0)
Continuer la lecture

Culture

La Troupe Citédanse enflamme la scène du Théâtre de Champ Fleuri

Gégé

Publié

par

Le succès était au rendez vous pour la troupe Citédanse qui à Fait son grand show ce Samedi 21 Septembre au Téat de Champ Fleuri qui fut salle pleine une nouvelle fois.

De retour des Etats-Unis cette école de danse du Tampon à mis le feu aux  planches du théâtre de Saint-Denis avec la présentation de « L’hôtel du  boudoir » écrit et mis en scène par Sébastien Payet. Digne d’un grand cabaret Parisien en mettant en scène un spectacle musical qui croise danse et théâtre en immergeant le spectateur dans un monde de fantaisie.

Avec comme présentatrice notre emblématique Nicole Dambreville la soirée ne pouvait qu’être réussi.

Plusieurs VIP avait fait le déplacement pour contempler ce show qui commence à faire grand bruit dans le monde du spectacle.

 

  • Doss (17)
  • LOL (14)
  • Totoche (11)
  • Piègue (2)
  • Nèrvé (0)
Continuer la lecture

Culture

Le nouveau clip « Trottinette » de PLL et d’Abdoul franchit les 2 millions de vues

Nanie

Publié

par

« Trottinette », tel est le titre du nouveau clip d’Abdoul en partenariat avec les membres du groupe PLL. Le clip a été présenté pour la première fois il y a de cela quelques jours. Originaires de Saint-Louis, SG, Lil King et luidgi font partie du groupe PLL. Ces derniers ont collaboré avec Abdoul pour pondre ce morceau unique en son genre. Mais il faut souligner que cette collaboration relève d’une circonstance hasardeuse.

En réalité, avec DJ Sebb, le groupe avait préparé un son en studio. Alors qu’Abdoul était aussi présent, ensemble, ils ont réalisé une prestation particulièrement exceptionnelle. C’est ainsi qu’est né le clip « Trottinette » et qu’une nouvelle aventure a commencé pour ces artistes. Et lorsqu’on visionne la vidéo, force est de constater que le succès est réellement là ! Le clip est déjà disponible sur la toile pour tous les fans qui désirent voir ce joujou musical.

  • Doss (3)
  • LOL (1)
  • Totoche (1)
  • Piègue (1)
  • Nèrvé (0)
Continuer la lecture

Les incontournables

Il y a 2 années par Ando R • 75 965

Un tunnel pour relier La Réunion à Maurice ?

226 km séparent l’île Maurice et La Réunion. Les bousculades aériennes ne manquent pas entre ces îles voisines aussi bien...

Il y a 3 années par Papangue • 114 885

Le Cari bouchon : il fallait y penser !

La créativité culinaire des Réunionnais semble être infinie et exaltante. C’est une très bonne chose pour le renouvellement de la...

Il y a 3 années par Joelle M. • 108 556

L’homme à tête de coq a été aperçu à Gillot

En novembre 1988, l’affaire était en première page du journal « Le quotidien » avec comme grand titre « le...

Il y a 3 années par Papangue • 120 661

« Mi aime quand mon fomn y tire mon mangé ! »

Une tradition presque désuète à La Réunion veut que la femme s’occupe de son homme le soir après une dure...

Il y a 3 années par Miss Sentinelle • 239 004

Un sandwich américain qui bat tous les records à La Rivière

C’est ce qu’on appelle une bataille gourmande. Les concours culinaires ont à présent le vent en poupe grâce aux émissions...

Il y a 4 années par Rudy Payet • 152 463

Qui se souvient de la 404 : la camionnette bâchée emblématique de La Réunion ?

On la reconnaît à ses gros yeux globuleux et son calandre souriant. Elle fait partie des héritages mécaniques de la...

Il y a 4 années par Bibi Jacko • 17 388

Des « soucoupes volantes » dans le ciel réunionnais

Ne vous inquiétez pas, il ne s’agit pas d’une invasion de martiens ni du débarquement d’extraterrestres belliqueux mais d’un phénomène...

Il y a 4 années par Aurélie Phileas • 67 396

Ça y est ! Le Solpak est enfin de retour !

  Si vous parlez de Solpak à un Réunionnais, il sourira, car il sait exactement ce dont il s’agit, et...

Facebook

Trending